Infoscience

Student project
n/a

Repenser le rez-de-chaussée, un projet pour la pointe de la Jonction (Genève)

Bien plus qu'un simple étage du bâtiment, le rez-de-chaussée est un élément clef dans le contexte urbain. La complexité d'un rez-de-chaussée n'est pas immédiatement apparente: souvent il ne représente que la zone de transition ou l'accès aux étages. Or, c'est un point névralgique liant le bâtiment à la ville, une transition du privé au public, et un lieu privilégié pour toutes les fonctions ou utilisations nécessitant un lien direct avec l'environnement. Le cas de la ville de Genève est intéressant, dans la mesure où il y est assez aisé d'identifier trois grandes périodes de l'évolution urbaine (le tissu du moyen-âge, le “fazyste” et celui du XXe siècle). L'énoncé théorique résume, dans un premier temps, les trois grandes périodes chronologiques; puis, une étude de divers projets d'habitations de ces 40 dernières années vise à analyser les rez-de-chaussée dans un contexte plus détaillé afin de dresser un constat de la situation et de définir des pistes à explorer dans le cadre de l'évolution urbaine à venir. L'adaptation des conclusions tirées de l'énoncé théorique nécessitait un contexte urbain dont les rez-de-chaussée étaient peu optimisés. Le choix du site s'est donc porté sur la pointe de la Jonction. Le projet s'implante dans une logique de continuité de la ville et de son tissu urbain. Les espaces, libérés par la délocalisation des Transports Publics Genevois, permettent de développer un ensemble de constructions qui s'inscrit dans une réaffectation des rez-de-chaussée pour la totalité de la pointe. Cette réhabilitation a pour but de rattacher ce lieu au reste de la ville et ainsi d'annihiler l'impression actuelle d'une impasse désertée.

Related material