Maison sérendipienne. Variations sur l'habiter. Auberge pour chercheurs, Val d'Anniviers, Valais

A première vue dans cette maison, chaque chambre, chaque pièce de travail ressemble à sa voisine. Mais si les mètres cubes sont identiques, l'espace, lui, n'est jamais le même. ; Chercheur parmi d'autres, j'ordonne mes idées à l'écart de l'effervescence urbaine. Aucune pièce ne m'est attribuée, je me les approprie l'une après l'autre un instant seulement, avant de poursuivre mon chemin. Seul ou accompagné, je dérive en acceptant de ne pas tout programmer. Mon corps, mes sens, ma fatigue m'indiquent la marche à suivre ou celle à ne pas gravir face à cet escalier. En me déplaçant je commence à saisir les changements. A force d'étudier ici, puis là, de sentir plus ou moins peser l'eau sous telle ou telle douche, je deviens sensible à la moindre variation. Je comprends alors que saisir une discussion au vol ou échanger une idée essentielle pour mon travail ne tient qu'à un fil, parfois un mètre de plus, un mètre de moins. ; En ces murs, les chercheurs viennent aiguiser cette qualité essentielle pour eux, celle de savoir se mettre en condition de découvrir ce qu'on ne cherchait pas: la sérendipité. ;


Year:
2013
Keywords:
Note:
Cote: 2013.046
Archive: MEM.1/1 A4 vertical, CD.1/1
Groupe de suivi: Gilot Christian (dir. pédagogique); Lévy Jacques (prof.); Shiraishi Meystre Sophie (maître EPFL); Savioz Laurent (expert)
Professeur responsable de l'Enoncé: Lévy Jacques (ENAC INTER LAC)
Enoncé théorique de master: Digression sur l'habiter ou les portraits idéels urbains.
Laboratories:
LAC
SAR
SAR-GE




 Record created 2013-12-23, last modified 2018-01-28

External links:
Download fulltextn/a
Download fulltextn/a
Rate this document:

Rate this document:
1
2
3
 
(Not yet reviewed)