Infoscience

Student project
n/a

Habitat bioclimatique alpin

Ces dernières décennies, l'économie des régions alpines en Suisse a très largement profité d'un boom immobilier lié principalement aux résidences secondaires. Ce modèle est aujourd'hui remis en question, ce qui risque bien d'amener la plupart des régions alpines dans une phase de décroissance économique qui vraisemblablement engendrerait une migration massive des populations locales vers les villes. Une autre solution passerait non pas par une baisse de la population alpine mais par une baisse du revenu par habitant, auquel cas il est nécessaire de trouver des solutions pour vivre aussi bien avec moins. L'architecte a ici un rôle important à jouer: en concevant des logements extrêmement économes en énergie et bien plus accessibles financièrement que le chalet traditionnel, ainsi qu'en offrant des espaces collectifs et d'échange de qualité, il incite la population à vivre localement, sobrement, à se contenter de l'essentiel et à profiter de larges temps libres pour pratiquer des loisirs non commerciaux et participer à une vie villageoise retrouvée. Ce projet dispose les logements en strates étagées dans la pente. Grâce à l'utilisation optimale des gains solaires, à leur compacité et à leur excellente isolation thermique, ces derniers sont autonomes du point de vue énergétique. Par ailleurs, la densité du quartier est comparable à celle qu'on aurait obtenu avec des “jumbo-chalets”, avec toutefois l'avantage pour chaque logement de disposer d'un jardin privatif.

Related material