Infoscience

Student project
n/a

Tunis, ville en mutation

La révolution sociale engagée en Tunisie a déchaîné les espaces publics. L'étude de ces lieux qui furent le théâtre de la fusion puis de la scission d'une population entière, révèle la présence de profondes inégalités matérialisées dans des morceaux de villes remarquables: les quartiers informels de la périphérie. Ces formes d'urbanisation, observées lors de l'analyse du Grand Tunis, manquent autant d'infrastructures que d'espaces publics spécifiques. Notre intervention s'établit à Bhar Lazreg, quartier qui s'amplifie depuis la révolution, notamment par le mitage de terres agricoles abandonnées. Entre le lac de Tunis, le lac salé de l'Ariana et les quartiers aisés du Nord de Tunis, il présente une mixité due à une position géographique intégrée à la ville mais physiquement déconnectée. Le projet désenclave le quartier en favorisant la mobilité douce, et, à plus grande échelle, réconcilie les Tunisois avec le lac salé en introduisant des loisirs alternatifs. Il renforce sa fragile identité en préservant des tranches non-bâties de son territoire actuel puis en redéfinissant des zones agricoles périphériques pour l'achalandage de son marché. Ce pôle actif, à la rencontre de toutes les catégories, créé sur le site et inséré dans un décor révolutionnaire en construction, sera destiné à s'intensifier avec le temps pour offrir un espace public adapté. Les habitants locaux et les habitants de la ville pourront découvrir des paysages méconnus offerts par le quartier et son environnement.

Related material