Infoscience

Student project
n/a

Après la bataille. Repolarisation(s) de l'Ensanche de Vallecas, Madrid (E)

Durant les années 1995 à 2007, l'économie espagnole se pare de ses anciennes dorures de "conquistador", dopée par un secteur de la construction nourri aux généreuses subventions de la Banque Centrale Européenne. On y construit en toute urgence des milliers de kilomètres autoroutiers, des infrastructures colossales et plusieurs millions de logements ... Mais aujourd'hui, le bilan de cette euphorie est bien amer. La machine s'est oxydée, l'Espagne panse ses plaies et ces territoires suburbains s'apparentent bien plus à de vastes champs de bataille, quadrillages d'asphalte gravant la steppe ibérique. C'est dans ce contexte que s'est brusquement paralysée l'ambitieuse hypertrophie de la périphérie madrilène. L'Ensanche de Vallecas devait être le plus fier glaive de cette épopée conquérante. La plus étendue, la plus ambitieuse, cette urbanisation de plus de 700 ha, située à moins de 10 km du centre de Madrid, cristallisait toutes les ambitions de la classe politique. Cependant, en privilégiant la faible densité, la spécialisation résidentielle, le surdimensionnement des axes routiers et la topologie des blocs fermés, la planification ces “villes” nouvelles est surtout marquée par l'absence: absence de rez-de-chaussées commerciaux, désarticulation des espaces publics, absence d'équipements culturels, non-intégration des infrastructures dans le tissu urbain, et grandes parcelles à l'abandon qui ne permettent pas à ces urbanisations de devenir des lieux du possible, des territoires vivants. Plutôt que de se focaliser sur les grandes parcelles vides, l'intention de ce projet est de tirer parti des éléments construits pour les renforcer. Il propose de "parasiter" le boulevard principal surdimensionné de l'urbanisation en y insérant une séquence d'espaces et d'équipements publics. Divisé en trois segments en continuité avec les trois stations de métro existantes, ce projet est composé de sites d'échanges commerciaux et culturels: bibliothèque, marché couvert, ateliers d'artisans ... Il est une alternative à la bouche de métro minimaliste des "quartiers lointains", un lieu de rencontre permanent, flexible et réactif entre l'infrastructure et la rue. Il est un trait d'union vital entre le centre de Madrid et les habitants de l'Ensanche de Vallecas. Ce projet est avant tout un témoignage d'optimisme.

Related material