Infoscience

Student project
n/a

L'architecture souterraine au service de la densification

Dans l'optique de restructurer les agglomérations, les principes de densité et mixité ont depuis plusieurs années remplacé ceux d'étalement et de zonage. Accompagnée de valeurs positives comme la réhabilitation de la qualité du vivre en ville, la transformation des villes n'en passe pas moins par la résolution d'une crise spatiale; notamment en cherchant de nouveaux territoires. L'exploitation du sous-sol urbain, en tant que ressource spatiale supplémentaire, est en ce sens de plus en plus envisagée. L'objectif est d'étendre la ville vers sa composante –Z par l'établissement de fonctions dans le sous-sol en vue d'augmenter le potentiel de développement qualitatif et quantitatif d'un lieu donné. Par ailleurs, en l'absence de principes de planification, les réseaux de transport enterrés sont considérés, par hypothèse, comme les vecteurs de ce développement; les nœuds de transfert modal étant les polarités autour desquelles nous souhaitons développer nos agglomérations. Enfin, fréquentés quotidiennement, les souterrains seront à l'avenir des espaces vécus dont les attentes en termes de qualité architecturale seront égales à celles rencontrées en surface, dont l'intelligibilité est assurée aux usagers. Le site lausannois de la Blécherette offre l'opportunité d'investiguer les possibilités de penser un projet par sa dimension souterraine. Le lieu est voué à de grandes transformations directement dépendantes de la construction du métro m3. Son terminus sera ainsi l'élément essentiel de la future porte d'entrée Nord-Ouest de la ville. Le projet questionne la transposition de ce pôle public en sous-sol. Autour de l'interface métro/P+R, il propose des activités commerciales accompagnant les pendulaires et une salle de concert afin d'animer plus intensément le lieu.

Related material