Vers la ville symbiotique ?

Le fonctionnement actuel des villes et des agglomérations se caractérise par un métabolisme qui peut être qualifié de linéaire. Il repose sur d’importantes quantités d'apports extérieurs, en grande partie issus de ressources non-renouvelables, et génère de nombreux rejets non valorisés sous forme de déchets et de pollutions. Face aux multiples conséquences de ce modèle non pérenne, divers axes d’optimisation se révèlent nécessaires pour tendre vers un équilibre à long terme de l’environnement construit. Le concept de ville symbiotique permet de synthétiser ceux-ci dans une vision à la fois intégrée et cohérente, qui consiste à augmenter l’efficacité intrinsèque de la ville, à recourir principalement à des agents renouvelables et, surtout, à valoriser par des cycles courts les diverses ressources cachées au cœur du milieu urbain.


Published in:
Actes de la 7ème conférence du Forum Ecoparc, "Vers la ville symbiotique ? Valoriser les ressources cachées", 3-5.
Presented at:
Forum Ecoparc 2013, Université de Neuchâtel, Neuchâtel, September 5, 2013
Year:
2013
Publisher:
Cahier spécial de la revue Tracés, novembre 2013
Laboratories:




 Record created 2013-11-18, last modified 2018-09-13


Rate this document:

Rate this document:
1
2
3
 
(Not yet reviewed)