Infoscience

Student project

Développement de capteurs de mesures de la vitesse de l'air dans le rotor des alternateurs

Dans les centrales d’Hydro-Québec, certains alternateurs hydroélectriques sont exploités en deçà de leur plein potentiel de leur capacité réelle. Ces alternateurs pour la plupart ont été mis en service dans les années 60 à 80 avec une marge de sécurité très importante, mais inconnue, pour compenser les moyens limités de simulation de cette époque. Ainsi, une manière économiquement fiable de répondre à l’augmentation de la demande d’énergie serait de pousser la limite de production de certains alternateurs au-dessus des valeurs prescrites par leurs plaques signalétiques.

    Reference

    • EPFL-STUDENT-188724

    Record created on 2013-09-25, modified on 2016-08-09

Fulltext

  • There is no available fulltext. Please contact the lab or the authors.

Related material