Infoscience

Conference paper

Comment réconcilier ville et planification?

Dans le champ du développement urbain, chaque bailleur de fonds, chaque projet de développement a ses propres méthodes, ses propres thèmes et ses villes d’étude. The Millennium Development Goals (MDGs) prône le sustainable development, alors que Cities Alliance développe les City Development Strategies (CDS) qui vont dans le sens d’un développement équitable des villes améliorant ainsi la qualité de vie de l’ensemble des habitants. La Banque Mondiale de son côté continue les Projet de Développement Urbain (PDU) en soutenant en même temps Cities Alliance. Malgré les différentes approches que les organismes internationaux proposent, on reste cependant globalement toujours sur les mêmes outils de planification, c’est-à-dire en fin de compte les mêmes Plans Directeurs et les mêmes Plans de Déplacements Urbain. Que l’on passe depuis quelques années d’une vision « classique » de la planification à une vision « stratégique » ne change finalement rien sur le fond. La planification en Afrique reste un échec tant celle-ci n’arrive pas à organiser le territoire et ne fait qu’entériner à posteriori des décisions prises hors du cadre légal. Afin de proposer des pistes pour dépasser ces blocages, nous pensons que seule une connaissance fine des processus nous permettra de comprendre à quels enjeux il faut faire face. Il s’agit à la fois de décrire les pratiques des habitants et à la fois comprendre les processus de mise en œuvre des planifications. C’est bien en travaillant sur ces deux niveaux dans un même temps que la planification urbaine se fera durable : comment insuffler de l’innovation dans des processus figés et quelles innovations insufflées ? Or, aujourd’hui, ce que proposent les bailleurs de fonds et les instances internationales est justement de se situer à un niveau de compréhension qui ne permet pas de changer de paradigme. Notre communication a ainsi une triple ambition. La première est de faire un rapide historique de la planification urbaine en Afrique et voir comment elle est devenu thématique, séparant transport et urbanisme. La deuxième ambition est de mettre en avant, sur les outils en vigueur aujourd’hui, les principaux blocages : ils laissent peu de place à l’innovation, ils manquent de pragmatisme, ils sont faits partout par les mêmes structures, souvent des bureaux privés. Plus grave encore est que quelles que soient les méthodes utilisées dans les processus de fabrication des plans, elles ne prennent jamais en compte les contextes démocratiques, administratifs ou sociaux, ni de la situation géographique des villes. Enfin, troisième ambition est donner l’esquisse de solutions et de montrer comment dépasser les blocages identifiés précédemment. Pour cela, nous baserons notre communication sur deux documents de planification que sont le Schéma Directeur d’Aménagement et d’Urbanisme de la ville de Nouakchott et le Plan de Déplacement urbain de la ville de Nouakchott.

Fulltext

  • There is no available fulltext. Please contact the lab or the authors.

Related material

Contacts

EPFL authors