Infoscience

Conference paper

Améliorer la réussite en première année par le tutorat en petits groupes

Le taux d’échecs élevé en 1 ère année de l’enseignement supérieur est un sujet préoccupant et récurent pour les institutions ainsi que régulièrement abordé dans les congrès. L’EPFL - École polytechnique fédérale de Lausanne – a expérimenté avec succès une nouvelle façon de faire pour favoriser la réussite des étudiants. La direction a chargé le CRAFT – centre de recherche et d’appui pour la formation et ses technologies, de développer le tutorat des exercices (TD) en petits groupes de huit étudiants encadrés par un tuteur pour tous les enseignements d’Analyse et de Physique générale. La méthode s’appuie sur les vertus du « peer teaching », du « peer learning » et de la résolution de problème en groupe. Ce tutorat a pour but de renforcer les acquis et la méthodologie des étudiants et de favoriser leur intégration sociale, de plus il valorise l’enseignement de 1 ère année en lui allouant plus de ressources. La méthode a été testée et mise au point ces quatre dernières années et est cours de généralisation. Un ABC du tutorat a été rédigé facilitant la standardisation et la mise en œuvre. Des briefings et suivis des tuteurs sont faits par les conseillers pédagogiques du CRAFT avec les enseignants. Des évaluations du tutorat ont été faites auprès des étudiants, des tuteurs et des enseignants concernés ainsi qu’au travers d’une vaste enquête générale de satisfaction de tous les étudiants EPFL. Les résultats sont globalement très positifs. Le bilan après quatre ans permet d’attester le bien fondé et l’utilité de ce tutorat et met en évidence également les ressources qu’il implique et les changements et les résistances qui l’accompagnent.

Fulltext

  • There is no available fulltext. Please contact the lab or the authors.

Related material