Infoscience

Student project
n/a

Un bloc vivant 24 H sur 24 H

«La ville existe quand des individus parviennent à créer des liens provisoires dans un espace singulier et se considèrent comme des citadins» (Réda, J., Le citadin). Face à l'urbanisation latente et l'étalement urbain infini qui affecte nos territoires, l'énoncé théorique dissèque les notions telles que potentiels de mixité, de densité et d'usages comme autant de producteurs de diversité en ville. Il s'agit à travers le projet, d'expérimenter la mixité comme générateur d'urbain au sein de la ville, dans le but de reformer des lieux de vie, d'altérité et de partage tout en garantissant une continuité de l'intensité du milieu urbain. Le projet est mixte à plusieurs niveaux, tant par la diversité programmatique que par la variété des modes d'habitat offerts, ainsi que par la multiplicité des parcours, comme autant de points de friction, de confrontations sociales rendues possibles. Le choix du site s'est porté sur Zürich, ville Suisse où l'intensité des phénomènes est la plus prégnante. Parallèlement à l'étalement urbain qui tend à dissoudre les limites de la ville au profit de non-lieux, la dynamique de délocalisation et de restructuration de friches industrielles de l'ancienne commune de Aussersihl permet actuellement une densification au coeur même de la ville. Cette situation centrale place le site dans une position stratégique au confluent d'axes structurant, couplé à une haute accessibilité en terme de mobilité. Le dessein du projet, du bloc, en tant que conteneur de la ville dans la ville, sera de permettre une densification de l'intérieur, tout en garantissant une intensification du milieu urbain. Entre tissu et fragment, le projet questionnera la pérennité et la continuité de la grande échelle comme vestige d'un passé industriel.

Related material