Infoscience

Report

Réflexions sur l'avenir démographique du Canton du Jura

Depuis sa création, le canton du Jura connaît une évolution démographique relativement faible en comparaison des autres cantons suisses. Avant sa création, les trois districts avaient montré des taux de croissance encore plus en décalage avec d’autres régions du pays, notamment durant la crise industrielle des années 1970. Pourtant, le Canton et ses acteurs se sont engagés à promouvoir la dynamique économique et démographique, notamment à travers des programmes de promotion économique et culturelle, en développant les infrastructures et en mettant sur pied une administration cantonale. Autour de l’an 2000, le Canton a développé le programme « Jura ouvert » avec comme un des buts affichés, une augmentation de la population à 80'000 habitants jusqu’en 2020. Cette vision, normative sur le plan quantitatif, mais conceptuelle dans les dynamiques à entreprendre, a été refusée en votation populaire. Depuis, le canton n’a plus de projection démographique officielle. Pourtant, sa politique territoriale comprend bien des mesures qui cherchent à amoindrir les effets d’une situation économique fragile, puisque périphérique, et à fructifier les atouts qui résident dans la proximité relative de la métropole bâloise, dans sa position transfrontalière et dans les effets de la construction des grandes infrastructures de transport. En outre, les systèmes de transport (TGV à Belfort-Méroux dès 2012, finition de l’autoroute Bienne-Belfort), vont changer les accessibilités. Le Service du développement territorial a demandé à la CEAT de réaliser des nouvelles projections démographiques pour le canton, les 11 régions et l’agglomération de Delémont. Le projet a été réalisé selon une variante « Tendance » et trois scénarios de développement économique, urbanistique de mobilité différents. Les composantes de la dynamique démographique – natalité, mortalité, immigrations et émigrations – sont les bases du modèle démographique du Canton, proposé pour les années 2020 et 2030 en trois scénarios distincts. Le premier de ces scénarios envisage une évolution « dynamique » concernant la population et les emplois ; le deuxième est esquissé sous la dénomination de « stagnation » et le troisième sous l’intitulé de « durabilité ». Complétés par des considérations de croissance des emplois dans le canton, les scénarios impliquent une estimation des flux pendulaires vers et de l’extérieur du canton. Le Canton du Jura a décidé de choisir le scénario « Dynamique » comme la base pour sa politique de développement. Ce scénario prévoit une augmentation de la population de 70'000 actuellement à 75'000 en 2030, combiné avec un vieillissement prononcé. Le solde naturel (la différence entre le nombre de naissances et de décès) restera légèrement positif, tandis que le bilan migratoire positif (notamment avec l’étranger) va définir l’intensité de la croissance.

Fulltext

  • There is no available fulltext. Please contact the lab or the authors.

Related material