Infoscience

Conference paper

Localisation des premières réflexions dans une salle par chrono-goniométrie acoustique

De plus en plus souvent, les espaces d'écoute sont amenés à accueillir des spectacles autres que ceux pour lesquels ils ont été conçus et dimensionnés. C'est le cas d'un auditorium classique devenant le temps d'un festival une salle de concert pour musique amplifiée, ou d'une cathédrale se prêtant occasionnellement à des concerts de musique chorale. En pareille situation, l'acousticien n'a d'autres alternatives que d'utiliser des abat-sons ou une assistance électroacoustique pour améliorer le confort d'écoute. En créant des réflexions précoces naturelles ou artificielles, ces dispositifs permettent de renforcer le son direct et ainsi de satisfaire auditoire et musiciens. Toutefois, si les outils actuels savent très bien estimer les dispersions temporelles de ces réflexions, il n'existe pas de méthode globale pour veiller à leur bonne répartition dans la salle. Ce contexte particulier a motivé le développement d'un outil de qualification spatio-temporelle des réflexions précoces dans une salle. L'idée générale de l'approche proposée est de combiner l'information temporelle issue de la mesure d'échogrammes spatialement distribués avec un module de localisation angulaire par triangulation. Ce dernier est basé sur l'analyse des différences de temps de propagation qui existent au sein d'un arrangement de capteurs de géométrie connue en présence d'une source située en champ lointain. Par extension, on définit la chrono-goniométrie acoustique comme une méthode de localisation active basée sur l'estimation conjointe des directions et des instants d'arrivée. Après avoir introduit le contexte de l'étude, nous formulerons le problème de localisation dans une salle tout en précisant les hypothèses de travail. Puis, un aperçu réaliste des performances in situ du chrono-goniomètre pour localiser simultanément plusieurs réflexions sera présenté.

Related material