Mesures de dilatométrie sur deux nuances d’acier inox : 1.4542 et 1.4507 [Dilatometric measurements on two stainless steel grades: 1.4542 and 1.4507]

Des substrats en acier de structure martensitique ont été utilisés pour le dépôt de couches épaisses par sérigraphie. Or, des fissures ont été observées après les différents cycles de cuisson des pâtes. Comme ce phénomène proviendrait de transformations métallurgiques causant de brusques variations de volume, des mesures de dilatométrie ont été réalisées sur des échantillons d’acier inox de nuance 1.4542 et 1.4057, durant un ou plusieurs cycles thermiques. En fait, ces aciers de structure martensitique à température ambiante subissent un changement de phase à température plus élevée, et deviennent partiellement austénitiques. Lors du refroidissement, le phénomène inverse se produit, ce qui engendre une brusque variation de volume, d’où la création de fissures. Par conséquent, étant donné ce phénomène présent pour chaque échantillon et la température à laquelle a lieu la transformation austénite → martensite (proche de la température ambiante), il est évident que ces deux nuances d’acier s’avèrent difficilement utilisables voire même inutilisables pour la sérigraphie des couches épaisses.


Year:
2000
Publisher:
EPFL-LPM, Lausanne, Suisse
Keywords:
Note:
Mesures de dilatométrie sur 1.4542 & 1.4507. Le graphe est donné dans le répertoire des présentations générales : transformations de phases acier maraging 1.4542 17-4PH - dilatométrie - 2000 Vionnet ; publié dans 2011 Maeder S+A Ces aciers sont clairement incompatibles avec les couches épaisses “standard” à cuisson 850°C.
Laboratories:




 Record created 2010-12-04, last modified 2018-01-28

External links:
Download fulltextURL
Download fulltextn/a
Rate this document:

Rate this document:
1
2
3
 
(Not yet reviewed)