Infoscience

Student project

Chauffage à distance au bois en Suisse : Quelles implications ? - Application à Porrentruy

Le chauffage à distance prend de plus en plus d'ampleur en Suisse actuellement. Ce rapport se propose de se concentrer sur les systèmes au bois. Le cas d'étude s'est porté sur l'installation de Porrentruy qui constitue le plus grand réseau de Suisse. Le projet a débuté en 1988 avec le choix du système de chauffage pour un nouveau centre sportif. L'idée du réseau local s'est rapidement développée car plusieurs installations de chauffage de grande importance dans des bâtiments avoisinants nécessitaient un remplacement à court terme. Suite à cela, la question de l'emplacement de la centrale de chauffe s'est posée. L'endroit le plus approprié se situait de l'autre côté de la ville. Par conséquent, la possibilité de raccorder des bâtiments établis à proximité du réseau de conduites s'est présentée. Aussi, le projet prit une certaine ampleur. Alors débuta un bras de fer entre les autorités politiques et les responsables du projet. Finalement, la société Thermoréseau-Porrentruy SA fut créée le 12 mai 1999. Les déchets ligneux sont brûlés dans deux chaudières à bois afin de fournir la chaleur nécessaire aux bâtiments raccordés. Elle est transportée par un réseau de conduites préisolées enfouies dans le sol. Chez l'abonné, un système d'échange permet d'assurer le chauffage du bâtiment et la fourniture en eau chaude sanitaire. Les déchets résultant de la combustion du bois sont récupérés et revalorisés comme engrais et adjuvant pour la fabrication de ciment. Les avantages de telles installations sont nombreux. En effet, ce système est tout à fait concurrentiel économiquement avec le chauffage traditionnel au mazout. De plus, il supprime beaucoup de désagréments à ses utilisateurs (plus de ramonage, d'achat de mazout,...). A l'échelle régionale, son impact n'est pas négligeable. Il permet de revaloriser l'énergie-bois très abondante dans cette région et jusqu'alors largement sous-exploitée. Cependant, malgré les avantages indéniables que présente cette technique, les impératifs économiques restent dominants et ont empêché le concept d'atteindre son summum écologique car des concessions ont dû être faites. Peut-être que de telles installations pourront vraiment se répandre à l'échelon national lorsque l'opinion publique aura compris qu'il est désormais possible d'associer écologie et économie.

Fulltext

  • There is no available fulltext. Please contact the lab or the authors.

Related material