Infoscience

Presentation / Talk

Utilisation des SIG pour la gestion et la protection des ressources en eaux souterraines du canton de Vaud

Devant l’augmentation des conflits entre la préservation des eaux souterraines et l’utilisation des autres ressources du sous-sol, le développement de nouvelles méthodologies d’évaluation et de gestion de ces ressources devient inévitable. Ces méthodes devant être aussi transparentes que possibles, nous avons mis en place des traitements automatisés sur SIG pour la gestion des ressources en aux souterraines ainsi que géothermiques. La première étape de ce projet consistait à réviser les cartes des secteurs de protection des eaux souterraines du canton de Vaud, l’attribution des secteurs se faisant par croisement de l’information géologique de surface, du relief, des sources et de données de géophysique. Cette phase nous a permis de mettre en évidence la principale lacune de cette méthodologie, à savoir les erreurs dues à une mauvaise prise en compte des données en profondeur. Une deuxième étape concerne l’évaluation de l’admissibilité vis-à-vis de l’implantation des sondes géothermiques. Afin de nous affranchir des incertitudes liées au sous-sol, nous avons tout d’abord réalisé un modèle géologique tridimensionnel à partir des données de forage du cadastre géologique. Une fois ce modèle importé dans un SIG sous forme d’une grille de points, on attribue à chaque formation des propriétés vis-à-vis de sa perméabilité. On peut alors mettre en évidence les zones potentiellement aquifères et donc identifier les zones de conflits entre eaux souterraines et forages géothermiques.

Fulltext

  • There is no available fulltext. Please contact the lab or the authors.

Related material