Abstract

D'un point de vue opérationnel, le développement durable peut être défini comme un développement techniquement approprié, environnementalement non dommageable, économiquement viable et socioculturellement créateur de valeur ajoutée. Les démarches pionnières entreprises dans le cadre du projet Ecoparc à Neuchâtel permettent d'appréhender la transposition de ces diverses dimensions en termes architecturaux. Elles tendent à mettre en évidence que les interactions ne débouchent pas sur un nouveau style architectural mais plutôt sur un enrichissement pour la démarche du projet.

Details

Actions