Infoscience

Journal article

Gérer la sécurité dans les stades: Entre ordre prescrit et logiques situationnelles

Les violences et les débordements conditionnent désormais l’aménagement des stades autant que les dispositifs de sécurité mis en place. Calquée d’abord sur un modèle de ségrégation, la conception des enceintes sportives évolue désormais dans une direction nouvelle : restaurer une ambiance conviviale et festive via des dispositifs nouveaux articulés sur deux impératifs. En premier lieu, le passage d’un contrôle social moins structurel que médié par des caméras de videosurveillance, en second lieu, la sollicitation de personnels spécialisés, en particulier les stadiers, agents chargés de veiller au bon comportement des spectateurs à travers accueil et dialogue. Dans cet article, nous proposons de mettre l’accent sur la prise en charge des questions de sécurité lors des grandes manifestations en développant l’exemple de l’organisation de l’Euro 2008 de football à Genève durant lequel nous avons eu l’occasion de mener une recherche basée sur l’observation directe. Nous aborderons les mesures d’aménagements prises sur le site d’accueil des rencontres (le Stade de Genève) ainsi que le dispositif de sécurité mis en place à cette occasion. Nous verrons ensuite comment cette préparation de la gestion des risques liés à l’événement a été mise à l’épreuve du déroulement de celui-ci et de ses aléas pour conclure sur quelques pistes d’analyse permettant de tirer les leçons de cette expérience et alimenter la réflexion sur la sécurisation des rencontres de football.

Related material