Le défi de la sécurité routière

La sécurité routière sensibilise chacun des acteurs qu’il soit un usager, un producteur de véhicule ou un ingénieur en charge des infrastructures. Il faut admettre que l’homme, de par sa constitution, arrive assez rapidement à ses limites physiologiques et psychologiques lorsque la conduite ou l’immersion dans la circulation atteint un certain niveau de complexité. D’autre part les formidables progrès de la technologie ont amené les véhicules à un niveau de performance qui permet d’éviter parfois que des situations dangereuses dégénèrent en catastrophe. Enfin les infrastructures ont un rôle à jouer et leur aménagement et adaptation peut contribuer grandement à améliorer la sécurité routière. L’ingénieur se doit de connaître le potentiel d’amélioration qui peut être mobilisé par une simple réduction de la dangerosité des abords de la route. Les connaissances et la normalisation ont progressé mais la mise en application reste liée à des considérations de priorité budgétaire. Si un audit de sécurité est établi et qu’il est complété par un calcul économique qui prend en compte le coût social des accidents la démonstration est immédiatement faite de l’urgence d’agir. Par une série d’exemples ont apprend comment améliorer la situation en corrigeant des défauts ou des erreurs.


Presented at:
Journée technique LAVOC - Sécurité routière et infrastructures, Lausanne, 1er septembre 2009
Year:
2009
Keywords:
Laboratories:




 Record created 2009-09-10, last modified 2018-03-17

n/a:
Download fulltext
PDF

Rate this document:

Rate this document:
1
2
3
 
(Not yet reviewed)