Infoscience

Journal article

Le calendrier 2005 de la Bibliothèque centrale. Portraits de savants célèbres.

Janvier Georg Bauer [Agricola], un humaniste au fond de la mine, par Doris Hirt Février Conrad Gessner, encyclopédiste avant la lettre, par Steven Gheyselinck Le calendrier 2005 de la Bibliothèque centrale a dédié le mois de février à Conrad Gessner, professeur de grec en 1537 - à l'âge de 21 ans (!) - à l'Académie de Lausanne qui venait d'ouvrir ses portes. Et maintenant, le revoici parmi nous avec son "Historia animalium" et autres aventures. Mars Kepler, celui par qui la science moderne arriva, par Steven Gheyselinck Rares sont probablement ceux qui, dans notre bar des étudiants, en buvant leur bière belge, pensent à Johannes Kepler. C'est pourtant à lui que l'on doit le mot "satellite" qui sans doute, dans l'esprit du savant, désignait un corps en mouvement orbital autour d'une planète. Mais nous lui devons bien d'autres primeurs. Avril Jean-Paul Marat, physicien de Boudry et tribun révolutionnaire, par Steven Gheyselinck Jean-Paul Marat - il ajoutera un "t" à son nom durant son séjour à Edimbourg pour éviter d'être confondu avec un Irlandais - est né à Boudry, dans la Principauté de Neuchâtel, un 24 mai 1743. Mai Ramelli, ancêtre du Web, de l'oeuf de Fabergé et du moteur Wankel, par Steven Gheyselinck Au XVIe siècle, un érudit marquera à jamais l'histoire de l'étude de la mécanique. Son nom? Agostino Ramelli. Cet ingénieur féru de mathématiques et de génie militaire, laisse derrière des inventions astucieuses et une somme bibliographique, dont un aperçu est visible à la Bibliothèque centrale. Juin Le dernier des Romains [Boèce], par Steven Gheyselinck Les pages du calendrier 2005 de la Bibliothèque centrale des mois de juin et juillet sont dédiées à Boèce, le philosophe romain, et à Domenico Fontana, l'ingénieur architecte de la Ville Eternelle. Juillet Fontana et l'érection de l'Obélisque, par Steven Gheyselinck En 1590, paraît un livre de Domenico Fontana, dédié à son protecteur, le pape Sixte Quint. L'auteur y relate l'érection de l'Obélisque, par ses soins, sur la place St-Pierre, quatre ans auparavant, événement considéré comme l'un des hauts-faits d'ingénierie du XVIe siècle. Août Chevreul, le Doyen des étudiants aux 14'000 couleurs, par Steven Gheyselinck Le 31 août 1786 naît à Angers un des personnages parmi les plus hauts en couleur de l'histoire des sciences : Michel-Eugène Chevreul, grand instigateur de la chimie organique en France. Durant sa très longue vie, le scientifique, qui s'éteindra à 103 ans, consacre son génie à une palette impressionnante de sujets, allant du plus sérieux au plus farfelu (en apparence). Septembre Gemma Frisius, faiseur d'instruments, faiseur de mondes, par Steven Gheyselinck. Octobre Biringuccio dans les secrets de Vulcain, par Steven Gheyselinck Il y a 525 ans, le 20 octobre 1480, naît à Sienne l'un des artisans précurseurs de la science moderne, Vannoccio Biringuccio. Bien qu'il ne nous ait laissé qu'un seul livre, de surcroît en italien, De la Pirotechnia, son influence s'est fait sentir encore longtemps. L'EPFL possède une traduction datant de 1572 de cet ouvrage en français. Novembre Rousseau, la musique en marge, par Steven Gheyselinck En 1794, sont enterrés dans la Crypte du Panthéon à Paris deux Suisses: Jean-Paul Marat, journaliste et homme politique, et Jean-Jacques Rousseau (1712-1778), philosophe et écrivain. Le premier sera exhumé l'année suivante et perdra ainsi "la reconnaissance de la patrie" tandis que le deuxième résistera avec Voltaire, son frère ennemi, aux purges des régimes révolutionnaires successifs. On oublie cependant un peu vite que ce penseur hors normes fut aussi un musicien qui rêvait de révolutionner le solfège... Décembre Thomas Young, le Mozart des sciences, par Steven Gheyselinck Il est l’auteur de la fameuse expérience de la diffraction par une "double fente" qui prouva le caractère ondulatoire de la lumière en 1802. 200 ans plus tard, sa variante à un seul électron sera reconnue comme "la plus belle expérience de physique". Mais le génial Thomas Young (1773-1829) avait encore bien d’autres cordes à son arc pour nous fasciner.

Related material