Composition, non-composition. Architecture et théories, XIXe-XXe siècles

En architecture, composer signifie concevoir un bâtiment selon des principes de régularité et de hiérarchie, ou selon des principes de mise en équilibre. Toutefois, ce n’est qu’à partir du XIXe siècle que la composition désigne véritablement la conception architecturale, notamment grâce à Jean-Nicolas-Louis Durand et son énonciation de la « Marche à suivre dans la composition d’un projet quelconque ». Le concept s’érode rapidement au cours du XXe siècle, l’adoption de dispositifs architecturaux neutres, le recours à des processus agrégatifs, le développement d’opérations « objectives » constituant autant de tentatives de dépassement des principes compositionnels. C’est à cette histoire inédite des théories architecturales qu’invite Composition, non-composition. L’ouvrage permet de comprendre les enjeux d’attitudes qui souvent s’opposent, l’effacement de certaines conceptions, l’émergence de nouvelles, et il donne des clefs de lecture originales pour comprendre l’architecture contemporaine.


Year:
2009
Publisher:
Lausanne, Presses polytechniques et universitaires romandes
ISBN:
978-2-88074-789-3
Note:
607 pages, richement illustré
Laboratories:




 Record created 2009-07-15, last modified 2018-09-13

External link:
Download fulltext
URL
Rate this document:

Rate this document:
1
2
3
 
(Not yet reviewed)