Infoscience

Student project
n/a

Le 3e correction du Rhône comme inducteur du développement paysager de la plaine. Le cas de la région de Sion (VS)

Le grand projet actuel de la plaine du Rhône cherche d'abord à sécuriser celle-ci contre les crues de plus en plus fréquentes et pouvant causer de nombreux dégâts (p.ex. : inondations d'octobre 2000). Au-delà de ces mesures sécuritaires, il s'agit de repenser l'aménagement du territoire de la plaine dans sa globalité et d'en améliorer les aspects environnementaux et socio-économiques. À l'échelle territoriale, mon projet définit des dilatations qui garantissent la sécurité de la plaine tout en délimitant un périmètre pouvant être occasionnellement immergé et accueillant des activités adaptées. Le réaménagement du fleuve doit lui permettre de devenir un véritable espace de référence tissant des liens avec les territoires qu'il côtoie. Afin de s'y intégrer, les aménagements proposés sont différenciés : on trouve de simples digues, des plages, des pentes douces, des terrasses, des quais urbains, des gradins... Traversant la ville de Sion, le Rhône ne constitue actuellement aucun atout et a été considéré plutôt comme un élément négatif jusqu'à aujourd'hui. Par un traitement des berges différencié passant d'une "nature construite" à un aménagement urbain, je cherche à intégrer le Rhône dans la ville. Le projet d'un espace public lui donne une nouvelle qualité. Une partie minérale protégée des eaux marque la limite des crues. En contrebas, le bord du Rhône décrit des terrasses végétalisées pouvant être immergées et permettant une nouvelle approche de l'eau en offrant un lieu de détente privilégié. Un programme d'hôtel familial complète cet aménagement public.

Related material