Infoscience

Student project
n/a

"Le XXIe siècle sera spirituel ou ne sera pas". La quête du sens ou l'indétermination en architecture (Place des Nations, Genève)

« L'homme ne se construit qu'en poursuivant ce qui le dépasse. Toute la civilisation moderne a substitué un fantôme aux profondes notions de l'homme qu'avaient élaborées les grandes religions. Chacune de celles-ci rendait compte à sa manière de la grandeur humaine. La science, non. La civilisation de la science et des machines peut presque tout apporter à l'homme, sauf une raison de vivre. Notre civilisation sera contrainte de trouver sa valeur fondamentale ou elle se décomposera.[…] Notre crise est celle de la civilisation la plus puissante que le monde ait connue. Quelques hommes, à la fin du XVIIIe siècle, ont posé de façon saisissante la question : «Qu'est-ce que l'homme?» En face de nous, ce n'est pas la nature de l'homme qui est en cause, c'est sa raison d'être, singulièrement plus dramatique que les gauchismes ou les droitismes qui l'accompagnent. » «A quoi bon conquérir la Lune, si c'est pour s'y suicider?». [Malraux Malraux] « L'illusion réside dans la confusion entre deux ordres de temporalité, le temps cumulatif du développement scientifique et technique, marqué par une évolution linéaire à innovation permanente, et le temps répétitif de l'univers politico-symbolique. Dans un cas, on apporte des solutions successives et de plus en plus performantes à des problèmes quantifiables ; dans l'autre, on découvre à chaque génération, mais pour l'oublier aussitôt, qu'il existe des problèmes définitivement sans solution. » [Debray Régis]

Related material