Infoscience

Student project
n/a

La vocation de Lucerne pour l'aviation. Nouveau hangar polyvalent sur l'aérodrome d'Emmen, pour les vols d'affaires et des manifestations de la ville (LU)

La diminution de l'exploitation par l'Armée Suisse de l'aérodrome d'Emmen (LU) a provoqué des réflexions politiques sur l'utilisation civile conjointe à celle de l'Armée. Le projet reprend l'idée, publiée en été 2006, d'utiliser l'infrastructure de l'aérodrome d'Emmen aussi pour des vols d'affaires. L'idée architecturale du projet est d'effacer la division entre le hangar et le terminal; autrement dit, le hangar devient le terminal. De plus, le projet tient compte de la spécificité d'Emmen qui prévoit l'interdiction de l'exploitation de l'aérodrome durant les week-ends. Le projet répond à cette situation par la polyvalence du hangar qui sera utilisé en tant que salle de fête les samedis et dimanches. Cette proposition tente de produire des synergies entre les activités aéronautiques et les manifestations de la ville. L'élaboration du projet est guidée par trois critères architecturaux : Premièrement le projet repose sur la fascination des Lucernois pour l'aviation. En 1910, Lucerne était la première ville de Suisse à avoir une station de dirigeables et aussi une des premières villes en Europe à avoir une exploitation commerciale des machines volantes. Le projet essaye donc d'ouvrir à nouveau au public et aux passagers le monde fascinant de l'aviation. Deuxièmement, le projet essaye de donner un caractère régional au terminal, ce qui est souvent négligé dans l'architecture contemporaine des terminaux. Le projet s'inspire de l'architecture de la station de dirigeables de Lucerne, qui était pendant son existence un des bâtiments les plus marquants de la ville. Troisièmement, le projet cherche à minimiser les dépenses énergétiques et à utiliser des matériaux de construction naturels.

Related material