Infoscience

Student project
n/a

La reconquête des rives du Tage, comme espace de loisirs et de culture (Lisbonne, P)

Lisbonne vient s'échouer sur les rives du Tage, mais ne le touche que très rarement. L'activité du port industriel obstrue les rivages, ne laissant que très peu d'espaces publics en bord d'eau. La topographie forte de la ville, édifiée sur sept collines, dessine deux grandes vallées. Ces creux géographiques étaient le lit de rivières, maintenant enterrées. Aujourd'hui, les axes de circulation principaux de la ville les ont remplacées. L'un des axes, au fort dessin urbain, marque une ligne excavée dans la masse bâtie. Il débouche sur la Praça do Comércio, place emblématique de la ville, ouverte sur l'eau. L'autre, ligne courbe et fluide, s'exprime de manière beaucoup plus faible dans le dessin urbain. De plus, il débouche sur un espace obstrué par la circulation routière et l'activité portuaire. Alcântara, site mixte et ambigu, réclame un réaménagement clarifiant l'axe tout entier et son aboutissement en bord d'eau. La ville se lit comme une grande poche bâtie rencontrant une grande poche verte. Ces deux situations urbaines se rencontrent sur cet axe, l'Avenida de Ceuta. Les rivages sont ainsi composés d'une série de séquences. Alcântara, se situant entre deux séquences, révèle un grand potentiel de développement : tous les réseaux urbains y transitent. Le projet d'architecture aura l'objectif d'assurer le lien entre ces réseaux, tout en faisant office de filtre entre une séquence de jardins et une séquence bâtie.

Related material