Infoscience

Student project
n/a

Requalification d'une place publique en milieu urbain. Le cas de la place de l'Europe, Lausanne

L'investigation porte sur une place située dans la ville de Lausanne, La Place de l'Europe. Issue d'une nouvelle intervention, le projet se voulait ambitieux et fédérateur. Située à un endroit stratégique et central dans la ville, cet espace neuf compte de nombreux avantages. Cependant cette place est utilisée comme une large rue, un lieu de transit. Par ailleurs, s'intéresser à un site comme la Place de l'Europe, c'est aussi s'interroger sur la ville et sur son évolution, raison pour laquelle la problématique doit être étudiée par rapport au fonctionnement et au rôle actuel de la ville et aux transitions profondes qui l'affectent. Un certain nombre d'espaces publics, comme la Place de l'Europe, tendent à perdre leur rôle de plate-forme d'échanges sociaux. Ils sont avant tout vécus comme des espaces fonctionnels et utilitaires (place-parking, nœuds de circulation, etc.) par les usagers et non comme des lieux de rencontre. Par conséquent, on peut se poser un certain nombre de questions sur les représentations actuelles, les usages contemporains et les formes modernes de ces espaces. Afin d'éclairer le rôle d'un espace particulier –la place publique urbaine–, il faut mettre en évidence les relations entre le concept de la place, les pratiques sociales actuelles se déroulant sur la place et sa spécificité architecturale. Il s'agit donc d'interroger les relations réciproques entre les pratiques sociales et le cadre architectural et urbanistique et de réfléchir aux conditions d'une émergence de l'urbanité au sein de la place publique. De ces questions préliminaires, nous dégageons trois différentes dimensions propres à l'espace public –que nous appelons l'usage, la forme et la fonction– qui déterminent les conditions d'une émergence de l'urbanité dans la place publique urbaine. La fonction inscrit, par rapport à la forme et l'usage, un certain nombre de contraintes normatives et nécessite un acte de conceptualisation. L'enjeu réside alors dans la redéfinition d'une fonction pour la Place de l'Europe. Les débats autour du rôle actuel de la place publique permettent de dégager certaines tendances fondamentales qui constituent des lignes directrices dans la quête d'une urbanité contemporaine, et donc dans la réappropriation de l'espace public par les usagers. La théâtralisation constitue une de ces approches et renvoie à l'analyse des ressources dramatiques d'un site urbain. Il s'agit alors de se préoccuper de cadrer une perspective, de scander le récit d'un usage ordinaire ou exceptionnel de l'espace public, de mettre en scène le caractère particulier de la Place de l'Europe. Par ses contraintes, le phénomène de théâtralisation permet alors de reconsidérer la forme de cet espace public et son insertion dans le contexte urbain qui le constitue. Or, l'enjeu majeur de cette redéfinition consiste à gérer la présence du Grand Pont et la coupure qu'il exerce actuellement par rapport à l'articulation nouvelle que la Place de l'Europe avec la Place Centrale génère dans le tissu urbain lausannois. La mise en scène de la place publique permet alors de délimiter clairement une scène urbaine et met en évidence le caractère stratifié du lieu et les rapports visuels qu'un tel phénomène engendre. La nouvelle centralité de la Place de l'Europe résulte d'un phénomène contemporain de revalorisation de friches industrielles et du développement d'une interface des transports publics. Au niveau du tissu urbain, la centralité de la place publique, se présente tel un théâtre shakespearien. Ce phénomène permet d'instaurer une interdépendance d'usages entre la place et son contexte. A l'échelle de l'agglomération, l'usage de la place implique un nouvel apport programmatique, capable de drainer un public plus large. Un centre de congrès, muni d'une partie hôtelière permet de compléter l'offre d'un tourisme de séminaire de la ville de Lausanne.

Related material