Infoscience

Student project
n/a

Estavayer-le-Lac, entre gare et centre ville. Une école de musique intercantonale pour la Broye. (Payerne, VD - FR)

Ce travail relie principalement deux sujets, qui sont la musique et la région de la Broye (Vaud - Fribourg). Cette région est caractérisée par son problème éternel d'enclaves cantonales qui a certainement mené à l'absence de centre régional et de fort développement économique. Un autre élément est la présence importante de la musique et le manque d'infrastructures pour l'enseignement dans cette matière dans tous les districts broyards, tous cantons confondus. Cette situation a fait naître l'idée d'une école de musique intercantonale, qui entrerait dans le développement d'infrastructures intercantonales mis sur pied depuis quelques années. Elle unifierait les parties éclatées des deux écoles de musique cantonales en activité dans la région. Précisons toutefois, que cette proposition n'est qu'une simple hypothèse et n'est pas un souhait formulé clairement par un des deux partis, tant pour des questions financières que pour des questions d'ordre structurel/organisationnel. Le projet même de l'école de musique se situe dans le chef-lieu de la Broye fribourgeoise, à Estavayer-le-Lac, plus précisément en bordure du plateau de la gare, le long des voies de chemin de fer. L'école se compose de plusieurs volumes reliés entre eux pour ne former qu'un seul objet ; un premier volume contenant les studios de travail, un deuxième abritant les espaces de rencontre et d'utilité commune à toute l'école et enfin la troisième partie, la plus publique de toutes, la grande salle d'audition. Cette dernière, située entre l'Institut Stavia et le bâtiment de la gare, invite les gens à participer à cette vie d'apprentissage musical. A l'échelle du quartier, l'intention du projet est de relier en quelque sorte l'Avenue de la Gare et la Route d'Yverdon (qui délimitent la zone d'intervention) et de redéfinir le périmètre de l'espace autour de la gare, tout en créant une transition construite entre le monde commercial-industriel au sud des rails et celui scolaire et paysager au nord des rails. Pour cette raison, la perception du bâtiment devient un élément important, traduit par ses façades qui répondent chacune à leur contexte respectif.

Related material