Infoscience

Student project
n/a

Valorisation et requalification d'un espace urbain sous-exploité. Aménagement de la plaine de Plainpalais (Genève, GE)

Notre travail de diplôme porte sur les problèmes liés à la densification des villes. La ville de Genève connaît actuellement un gros déficit de terrains disponibles à la construction de bâtiments neufs intra muros qu'ils soient de natures publiques ou privées. Ce manque de surfaces à bâtir se retrouve aussi à l'échelle cantonale et les autorités se heurtent à des oppositions lorsqu'il s'agit de modifier une zone d'affectation. C'est pourquoi, on peut parfois reconnaître, dans la ville, des zones mal utilisées, favorables à un type différent de densification. Nous avons reconnu en la zone de l'espace de Plainpalais une surface susceptible de proposer dans son sol des volumes prêts à recevoir des programmes qui génèrent des nuisances sonores et qui de ce fait, ont davantage de peine à trouver des emplacements dans la ville. Ainsi, ces programmes verront leurs nuisances diminuer fortement parce qu'ils se développent sous terre. Ces programmes sont facultatifs. En effet, ce sont plutôt des volumes que nous proposons, que des programmes bien précis. Des volumes dont l'affectation se modifiera au cours du temps. Nous proposons trois volumes supplémentaires venant s'ajouter de part et d'autre au parking existant tout en accentuant les traverses de la plaine de Plainpalais, déjà suggérées par les sorties existantes du parking. La matérialité de la surface de la plaine de Plainpalais est très diversifiée et ne répond finalement qu'à l'occupation temporaire de programmes importants à l'échelle de la ville. Elle a besoin d'être requalifiée. Les éléments fédérateurs de notre projet sont les rues au nombre de trois, qui sont à la fois les espaces de transition Est-Ouest, et les espaces d'accès à nos différents programmes en sous-sol. Ce sont des voies piétonnes s'inscrivant dans le réseau viaire autour de la plaine. Elles sont l'expression des failles dans le sol de Plainpalais, générant ainsi ces volumes en évitant toutes excroissances qui viendraient dénaturer la lecture de l'espace de la Plaine. Les trois rues délimiteront ainsi quatre zones sur l'espace de la plaine qui permettront de proposer différentes zones d'accueil. Nous proposons comme matériau pour la surface de la plaine le « gore rouge » matériau d'origine volcanique utilisé pour la place Bellcourt à Lyon dont l'emploi favorisera entre autre l'uniformité de la plaine et sa flexibilité.

Related material