Infoscience

Student project
n/a

Vaulx-en-Velin, agglomération lyonnaise. Le Carré de Soie, un palais industriel (Lyon, F)

Quelle porte pour Vaulx-en-Velin? C'est en ces termes que peut se poser la question de l'implantation d'une station d'échange intermodale auprès de l'usine de soie artificielle, aujourd'hui en friche. La question s'oriente sur des réflexions programmatiques et contextuelles. Le projet répond à différentes échelles en exploitant les éléments caractéristiques et typologiques déjà en présence. Les cités-jardins existantes offrent un cadre de vie urbain au sein d'un paysage pittoresque. Le projet propose des poches d'immeubles-villas parcourues de réseaux piétonniers. L'usine, “palais du travail”, était la centralité du quartier. Le projet propose de nouvelles activités et une nouvelle centralité. La ligne de tramway (ancienne ligne de chemin de fer industriel), opportunité de ce projet, est considérée comme un fil vert, où la végétation pionnière agit comme un paysage cohérent. Au Carré de Soie, le fil vert s'élargit, et engendre un paysage mixte, entre pièces végétales, et pièces urbaines. On peut ainsi lire à l'échelle de l'agglomération un parc vert, dans lequel le vide est maintenu, par un principe de cadrage Est-Ouest. Ce parc est l'articulation localisée de différentes pièces selon un axe Nord-Sud; au Nord, l'eau, au Sud, l'usine, entre des pièces végétales et industrielles et des points de passage. Le palais industriel, pièce urbaine, comprend une mixité de programmes dans le but d'exploiter au maximum le bâtiment existant, selon un rythme d'usages complet. Il s'agit d'une proposition de réhabilitation par soustractions ponctuelles. Le bâtiment intègre un hôtel, centre de conférences, des bureaux, des logements, et enfin une large surface commerciale réinterprétant le principe du souk arabe. La station d'échange vient se juxtaposer en front de l'usine. C'est l'élément initiateur du projet, qui agit comme un concentrateur avec le palais, et comme un diffuseur pour Vaulx-en-Velin, c'est la porte. La station cherche à travailler en relation avec l'usine, aussi sa matérialité est très industrielle, et devient une forme d'interprétation de la toiture shed. On arrive ainsi à définir un vaste espace public couvert. A cette échelle, le toit compose les différents éléments constitutifs du projet, le végétal, (jardins), l'industriel (toitures simple), les réseaux portes d'accès.

Related material