Infoscience

Student project
n/a

Le couloir Genève-Annemasse dans une situation sans frontière internationale. Prolongation d'un tramway (CH, F)

Situation Ce couloir passant de la Suisse à la France est l'une des principales voies d'extension et de développement de la région genevoise. Malheureusement, chacun de ces territoires se construit indépendamment alors qu'ils maintiennent un lien fort d'interdépendance. La croissance de la région française est très largement causée par l'attraction de la ville suisse qui doit employer le territoire et la main-d'œuvre hors de ses frontières trop étroites. Le manque de coordination entre les deux pays a empêché toute création de transports publics binationale. Ainsi, la plupart des frontaliers sont forcés de se déplacer avec l'automobile entraînant une forte congestion du trafic automobile sur le couloir. Hypothèse Quelles peuvent être les nouvelles relations au niveau des transports si la frontière entre la Suisse et la France n'existe plus? Dans une telle situation, l'ensemble des liaisons de transport public ont été analysées : locales, régionales et internationales. Différentes propositions peuvent être développées: la connexion ferroviaire de la gare d'Annemasse aux autres gares du canton de Genève, la prolongation des réseaux de transport public, tramway et bus, ou encore des interfaces pour ces différents transports. L'hypothèse se démontre par l'exemple de la prolongation de la ligne de tramway 12 qui actuellement s'arrête à la frontière (Moillesullaz). Au début du siècle, alors que les limites nationales étaient moins figées, cette ligne de tramway traversait la frontière pour desservir la ville d'Annemasse. Le renforcement des frontières lors de la deuxième guerre mondiale et la politique des années du « tout à la voiture » ont considérablement fait diminuer l'étendue des lignes de tramway de la cuvette genevoise et parmi elles la ligne 12. Projet La ligne est donc poursuivie au delà de la frontière sur la route de Genève pour rejoindre la gare d'Annemasse en passant par le centre d'Annemasse. Comme écho à la zone piétonne se trouvant sur l'autre extrémité de la ligne à Genève dans les rues basses, le projet propose d'effectuer la même chose dans le centre de la ville française. Grâce à un boulevard périphérique qui fait contourner le gros du trafic automobile, la zone piétonne, munie de son tramway, peut traverser le centre. Des zones 30 km/ h sont maintenues à l'intérieur de l'anneau pour ne pas exclure complètement le centre des automobiles. Le détail de la ligne est fait sur le lieu stratégique du début de la zone piétonne. Cet endroit, où le trafic est dévié, symbolise l'entrée au centre d'Annemasse et permet de réorienter le manque de hiérarchie de la banlieue.

Related material