Infoscience

Student project
n/a

Révélation d'une ville linéaire par un chantier ferroviaire. Ergolzville. (Liestal, Lausen, Sissach, BL).

Avec RAIL 2000 pour objectif, les CFF prévoient jusqu'en 2020 d'augmenter la capacité de la ligne Bâle-Olten, traversant l'Ergolztal occupé par Liestal et ses environs. Cette agglomération linéaire dans une vallée étroite, sorte de tentacule de la périphérie Bâloise, doit affronter de lourds travaux d'infrastructure. A cette occasion, une réflexion sur l'avenir de l'Ergolztal s'impose : le projet d'un tram-train sur la ligne ferroviaire existante permet de répondre à la perte de sensation due à l'hyper-échelle du train rapide. Ses arrêts rapprochés donnent une structure et un rythme à la ville linéaire. L'intervention importante des CFF est l'opportunité de développer les gares d'un tram-train régional et ses activités proches : ce sont autant de lieux d'expériences pour s'approprier et franchir la nouvelle infrastructure. Ceci complète la ville par un urbanisme attentif, basé sur une lecture de la morphologie du bâti et des différentes activités, révélant ainsi une ville linéaire -Ergolzville- comme agencement de petits quartiers à caractères variés. Le dessin en commun de la ligne, dicté par des préoccupations spatiales, visuelles et sonores, permet simultanément de dégager des friches d'interventions, réparties dans l'Ergolzville. Quatre sites retiennent notre attention. La gare de Liestal étant en planification externe, les trois autres font l'objet d'un projet individuel. Au croisement des lignes à la sortie de l'Adlertunnel, la recherche porte sur la jonction de différents quartiers par un espace public et sa délimitation par la prolongation d'un quartier d'habitation. Une prairie étendue et la proximité de collines boisées nourrissent une interprétation de l'habitat dans le vert. Aux abords du talus qui franchit la Frenke, et proche d'un nœud de trafic important, la recherche porte sur l'identité et l'appropriation d'un lieu complexe, aux activités incohérentes, par l'exploitation de ces différences. Dans le quartier industriel de Lausen, la recherche porte sur l'appropriation des lieux délaissés et connotés de l'industrie par les loisirs. Des activités ludiques profitent de la liberté des formes, de la marginalité des lieux et de la richesse des espaces de l'industrie.

Related material