Infoscience

Student project
n/a

Coeur d'une région fragmentée. Port de Pasaia (Pays-Basque, E)

La nature a été généreuse avec Pasaia. Un fleuve a percé la chaîne des montagnes face à la mer. Au pied des montages s'est créé une baie qui s'étale sur plus de 2 km de large. Protégé des intempéries de la mer, le port naturel de Pasaia fut un véritable cadeau pour l'homme. Mais les choses se sont mal passées ... Le site est devenu victime de son propre avantage. Tours d'habitations en état délabrées, usines désaffectées tombant en ruines et quartiers isolés marquent l'image d'une zone qui lutte contre des problèmes sociaux, économiques et politiques. La Bahia de Pasaia, entre San Sebastián et Irún, est une zone fortement urbanisée et industrialisée. Son développement était en toute époque fortement lié à la pêche, au commerce maritime et à la construction navale. Le Port de Pasaia, anciennement le moteur économique de la région, a perdu son rôle de facteur déterminant. Seulement une petite partie des habitants dépend encore de l'activité portuaire. Le port, autrefois responsable de tout le développement urbain, constitue désormais un obstacle. Des friches industrielles occupent presque tout le périmètre du bassin et coupent ainsi l'accès à l'eau et la communication entre les noyaux urbanisés. En première partie, nous proposons de libérer ces friches pour dégager la plaque horizontale portuaire, un territoire artificiellement asséché et comblé. Ensuite, nous intervenons en assurant l'accessibilité du terrain gagné et en mettant en place les éléments structurant son développement sur le long terme. Avec la libération des terrains en rivage, le plan d'eau s'intègre dans le tissu urbain et redevient partie intégrale de la Bahia de Pasaia. Le rétablissement des rapports entre la ville et l'eau permet d'exploiter ses qualités et potentiels. En mettant en place un système de circulation sur l'eau qui relie les différentes urbanités autour de la baie, nous la transformons en espace vivant et vécu.

Related material