Infoscience

Report

Interactions entre les réseaux de la faune et des voies de circulation

L’ingénieur qui développe les réseaux d’infrastructure de transports en raison d’une demande croissante en mobilité (essor de l’économie, population et niveau de vie en augmentation, etc.) doit faire en sorte que ceux-ci soient efficaces, sûrs, économiques et respectueux de l’environnement. Cette tâche ardue ne peut s’accomplir sans un travail interdisciplinaire faisant notamment intervenir un écologue pour tout ce qui concerne la protection de la faune. La collaboration « ingénieur – spécialiste de la faune » doit débuter au stade de l’étude de planification du projet, les documents situant les réseaux écologiques (corridors et zones-réservoir) et les milieux protégés devant être dans les mains de l’ingénieur lors du choix du tracé de la voie de circulation. Les impacts d’une infrastructure de transport sur la faune portent atteinte à la capacité d’accueil du milieu, au taux de mortalité des espèces animales et à la fonctionnalité du réseau écologique. Les solutions passent par l’identification des réseaux écologiques existants, l’analyse de la perméabilité effective de la voie de circulation et l’élaboration d’un concept de réseau écologique futur qui doit tenir compte de l’évolution prévisible du paysage et de l’aspect régional de la problématique. Le plan de mesures pour la faune est élaboré conjointement par l’ingénieur et l’écologue sur la base de ce concept de réseau écologique futur. Il doit viser la sécurité pour les usagers de la voie de circulation, la protection de la faune et un rapport « efficacité/coût » élevé pour les mesures projetées. Ce dernier s’obtient entre autres en aménageant pour la faune les ouvrages de franchissement non spécifiques et en intégrant les passages à faune dans le paysage à l’aide d’aménagements s’étendant au-delà de l’emprise de la voie de circulation. La gestion des mesures pour la faune est une nécessité pour garantir leur efficacité à long terme. Elle doit être planifiée lors du projet et doit fixer notamment le financement et les intervenants prenant part à l’entretien, à la surveillance et aux contrôles d’efficacité.

Related material