Infoscience

Report

Récupération du liant bitumineux provenant d’extraction Mise en application et adaptation de la nouvelle norme européenne vis à vis des expériences suisses

L’appréciation du taux de vieillissement des enrobés par la caractérisation du liant récupéré est de plus en plus utilisé en technique routière. Les mandats de recherches précédents, (FA 7/75 [1], FA 7/77 [2] et FA 16/88 [3]) ont permis de définir, en Suisse, une méthodologie qui donne satisfaction autant pour ce qui concerne la précision des résultats obtenus (répétabilité et reproductibilité) que la simplicité et la rapidité de réalisation. Ces études ont permis d’élaborer la norme SN 671 860 "Liants bitumineux, prescriptions d’essai – Récupération du liant résiduel provenant d’extractions" [4]. La pré-norme européenne 12697-3 [5] de mars 1998 proposait l’utilisation d’un solvant unique, le dichlorométhane (chlorure de méthylène) avec des conditions d’essais plus larges que la norme suisse (dépression, température, masse de liant). L’intervention de plusieurs partenaires européens dont la Suisse a permis d’inclure l’utilisation d’autres solvants dans la version définitive EN 12697-3 d’octobre 2000 [6]. Ce travail de recherche dont le but est de faciliter la mise en application de la norme européenne a permis de tester d’une part la méthode issue de la norme EN avec des conditions basées sur l’utilisation de dichlorométhane et d’autre part la méthode SN qui propose l’utilisation de toluène. Ce travail a aussi mis en évidence l’imprécision de la norme européenne. Les résultats obtenus lors des essais d’investigations ont mis en évidence la problématique d’utilisation du toluène avec les conditions définies dans la norme EN qui sont spécifiques au dichlorométhane. Ces résultats montrent que l’application des paramètres dans des conditions extrêmes fixés par la norme EN peuvent mener à des différences de résultats significatifs. La comparaison des méthodes des deux normes (EN et SN), avec des masses de bitume récupérés semblables de 150 g, a mis en évidence une parfaite corrélation sur une gamme de bitumes purs et d’enrobés très différents (bitumes purs et Bmp). Les essais comparatifs entre les 2 laboratoires ont montré une très bonne corrélation. Ces résultats ont pu être obtenus par l’harmonisation des méthodes de préparation des échantillons et des méthodes d’essais. Plusieurs essais réalisés à des périodes différentes sur des produits stockés à l’abri de la lumière et à une température stable ont permis de mettre en évidence l’effet du vieillissement dans le temps. La caractérisation des liants après récupération a montré qu’il fallait être très prudent en ce qui concerne le phénomène de restructuration du liant après essai. Un délai de repos de plusieurs heures (environ 6 heures) paraît nécessaire pour obtenir des valeurs de pénétration stabilisées, en particulier pour le bitume B 80/100 semi-soufflé de Cressier.

    Keywords: Norme EN ; Bitume pur ; Bmp ; Enrobé ; Liant

    Note:

    Rapport OFROU 1044 Mandat de recherche VSS 1999/122(14/99)

    Reference

    • LAVOC-REPORT-2008-028

    Record created on 2008-08-08, modified on 2016-08-08

Related material