Infoscience

Presentation / Talk

Simulation et dynamique du bruit routier

Cette présentation décrit les modèles suisses de prédiction du bruit de trafic routier. Elle est suivie par quelques résultats préliminaires de la recherche du LAVOC sur les problèmes de prédiction du bruit du trafic routier. Enfin, un exemple d'intégration d’un modèle de simulation du trafic avec le modèle de prédiction de bruit est présenté. Une étude de cas, basée sur l'utilisation d'un simulateur dynamique de bruit de trafic routier sur une zone étendue, est également discutée. En pratique, les modèles actuels de prédiction du bruit ne dissocient pas les différents styles de conduite. Or, on observe que la différence de bruit entre l'accélération forte et douce est non négligeable, pouvant s’élever jusqu'à 5 dB(A). De plus, pour une vitesse équivalente, un véhicule qui accélère génère plus de bruit qu’un véhicule circulant à vitesse constante. La différence entre ces deux cas est d’environ 10 dB(A) pour une accélération douce et de 15 dB(A) pour une forte accélération. L'intégration d'un modèle d'affectation de trafic avec un modèle de prédiction du bruit permet de fournir une prédiction dynamique du bruit de trafic routier sur une zone étendue. Les résultats peuvent alors servir à évaluer l'effet sur le bruit de diverses politiques de transport. De nos jours, les simulations de trafic sont devenues choses communes. Le LAVOC a mis au point un modèle de simulation microscopique détaillé du trafic de la région Lausannoise. La question est alors de savoir si le modèle de prédiction de bruit peut se baser sur les données détaillées données par le modèle de simulation du trafic.

Related material