Le contrôle génétique du développement des membres

Les membres des vertébrés présentent dans leur diversité morphologique des adaptations parfaitement réussies aux multiples conditions de l'environnement. Chez les vertébrés supérieurs, les membres servent aussi bien à voler, à nager, à creuser, à attraper ou à jouer la Passacaille, bien que leur structure de base (la séquence et l'arrangement spatial des éléments osseux) soit toujours la même. Ceci implique l'existence d'une stratégie unique de développement pour la construction du membre (le plan du membre) qui très tôt impose un schéma de base, sur lequel des caractéristiques spécifiques des espèces apparaissent. La description d'un tel plan universel du membre et l'idée, que les processus génétiques qui le génèrent sont très anciens, sont restés des éléments controversés pendant plus d'un siècle. Aussi, est-il intéressant de se demander comment les découvertes récentes des gènes clés de ces processus peuvent apporter de nouveaux arguments pour éclairer ce débat?


Published in:
Ann. génét., 39, 4, 222-232
Year:
1996
Laboratories:




 Record created 2008-02-25, last modified 2018-03-17


Rate this document:

Rate this document:
1
2
3
 
(Not yet reviewed)