Infoscience

Report

Précontrainte extérieure des ponts

Ce rapport présente les résultats d’une recherche en deux parties sur le thème de la précontrainte extérieure des ponts routiers. Partie I – Comparaison avec la précontrainte intérieure Une étude paramétrique comparative a été conduite sur deux ponts caisson, l’un précontraint intérieurement, l’autre extérieurement (chapitres 2 & 3). Il s’agit dans les deux cas d’un mod-èle simplifié d’un pont autoroutier de cinq travées dont la précontrainte est choisie sur la base du critère de compensation des déformations. Cette étude montre qu’il n’est pas possible de donner une estimation quantitative simple et générale de la différence de quantité d’armature flexionnelle passive et précontrainte entre les deux types de précontrainte. On peut cependant dire en règle générale, et contrairement à ce que l’on entend parfois, que la différence est faible, ce qui implique que le choix du type de précontrainte doit être basé sur d’autres consi-dérations, telles que la qualité, la méthode de construction, etc. Elle dépend en sus du tracé des câbles, de la portée, de l’élancement et de l’incrément de contrainte à la rupture des câbles de précontrainte extérieure. La « précontrainte d’état de service » requise est plus importante dans les poutres précontraintes extérieurement avec des travées courtes et plus faible dans les poutres à travées longues. Il faut cependant ajouter à la charge des poutres précontraintes extérieurement, qu’elles nécessitent, dans un contexte SIA, une « armature complémentaire de sécurité structurale » pour les longues travées. L’étude de l’influence de la normalisation sur la comparaison des deux types de précontrainte (chapitre 4) montre que dans un « contexte Eurocode » le besoin d’une « armature complémentaire de sécurité structurale » disparaît largement. Ce chapitre inclut aussi une discussion sur l’influence de la prise en compte de la précontrainte du côté des charges ou de la résistance. Partie II – Renforcement d’ouvrages existants Un nombre important de ponts a été renforcé par l’addition de précontrainte extérieure au cours des dernières décennies en Suisse et en Europe. Le but de ce volet de l’étude était de dresser un état des connaissances dans le domaine de l’utilisation de la précontrainte extérieure pour le renforcement des ponts (chapitres 5 et 6). Ceci a été fait sur la base d’une recherche de la littérature et d’entretiens menés avec des ingénieurs expérimentés dans la technologie de la précontrainte additionnelle ou de la conception de projets de renforcement. Au vu de ses avantages, notamment sa relative facilité de mise en œuvre, la précontrainte additionnelle continuera vraisemblablement à se développer comme l’une des techniques principales pour le renforcement d’ouvrages d’art. D’importantes divergences persistent cependant dans le domaine de la conception et du dimensionnement des éléments de reprise des forces de précontrainte, principalement les blocs d’ancrages. URL : http://is-beton.epfl.ch/Publications/2000/Benouaich00.pdf

Related material